HISTOIRE

La plaine de l’Orbe, d’une longueur  de 16 km et d’une largeur moyenne de  3 km, reliant le Mormont à Yverdon, est traversée  par le Nozon, l’Orbe et le Talent  ainsi  que le canal Oriental anciennement canal d’Entreroche, construit pour relier le Rhin  au Rhône au 17 ème  siècle et qui fut abandonné en 1829 suite a l’éboulement d’un aqueduc. Le marais du Creux de Terre  est la seule relique de ce que fut autrefois cette vaste plaine marécageuse, aujourd’hui presque complètement drainée depuis la correction des eaux du jura réalisées a partir des années 1870.

L’abaissement du niveau des lacs subjurassiens a eu pour effet d’en assècher une grande partie, permettant la mise en culture de la totalité de sa surface .
Depuis le début du XXe siècle, on y a extrait de l’argile pour une tuilerie. Petit à petit laissées à l’abandon , les  anciennes glaisières sont devenues au  fil des ans étangs, roselières ou bosquet, selon leur profondeur. A la fin de l’année 1964, le chantier fut définitivement abandonné. Idéalement située dans l’axe de migration du plateau suisse, ces zones humides allaient très vite se révéler des hauts lieux de l’observation des oiseaux en Suisse.
La réserve animalière du Creux de Terre comprend aujourd’hui 38 hectares .
Plus de 250 espèces y ont été observées, dont 44 oiseaux nicheurs et 40 limicoles. C’est un site d’importance nationale pour les oiseaux migrateurs.

En 1943, Esquive pour le canal du Rhône au Rhin (à gauche) Au centre ancien fossé du canal d’Entreroche et d’extraction de tourbe.

 

 

 

error: Content is protected !!